Comment faire du vélo en jupe sans tout dévoiler !

comment j'installe mon poupoupidou mise_en place_2_lepoupoupidou

Rouler à vélo en jupe, c’est avoir l’immense plaisir de se sentir libre

Libre d’abord de s’habiller comme on aime, comme on veut, comme on a envie. Libre ensuite de sentir l’air glisser sous le tissu, dans cet espace confiné très souvent emballé.

Mais la jupe à  vélo, c’est souvent être dans une position embarrassante. Je vous peins le tableau : je roule à vélo, je pédale et mes genoux sont alternativement aussi hauts que mes hanches. L’accès visuel vers mon entrejambe est donc quasi total… Si cela ne me gêne pas pour rouler, j’apprécie moyennement de croiser le regard indiscret des hommes (des femmes aussi, mais c’est différent) en dessous de mon nombril. Sans compter que si ma jupe est un peu courte, elle remonte inéluctablement vers le haut de mes cuisses, et dégage mes muscles d’athlète. En vacances, je m’en moque, tout le monde me voit en maillot de bain, ça passe. Mais en ville, toute l’année, j’aimerais bien trouver une solution.

Déjà, il faut choisir le modèle de jupe. La coupe de la jupe joue beaucoup dans le style tout au long de la journée, mais son confort nous rattrape surtout une fois sur le vélo. Voici quelques astuces pour adapter votre dressing de femme à votre pratique du vélo.

La coupe de la jupe à vélo

La jupe droite ou crayon qui descend au genou n’est pas pratiquable. Impossible d’éloigner un genou de l’autre, donc de pédaler.

La jupe longue se prend dans les rayons des roues, et là c’est très dangereux. A moins de rabattre les deux pans de la jupe et de les attacher ensemble, de façon qu’ils soient maintenus sur les genoux. Faire un noeud, les pincer avec ne pince à linge, un élastique, une pince à cheveux : tout ce qui pince peut faire l’affaire.

La jupe tulipe, un peu plus ample, permet de pédaler mais s’envole au premier coup de vent, et dégage l’horizon entrecuisse.

La minijupe, force à montrer les cuisses, pas la peine d’essayer de se cacher derrière la roue avant. Ce peut être un choix assumé.

Des solutions à la jupe

 

BroqlSRIEAA3KM7[1]« Penny in Yo’ pants » ! Une bande de femmes écossaises, agacées d’avoir à renoncer à la bicyclette sous peine de montrer leur dessous, nous provoque en proposant une solution extra simple et accessible à toutes : utiliser un penny (le sou, ne vous y méprenez pas) et un élastique pour attacher les deux pans de la jupe. Il suffit de voir la vidéo pour être emballée. Bon nombre de femmes ont adopté l’idée, mais certaines constatent que cette technique déforme le tissu de la jupe. Je vous laisse juge.

Porter des collants ou leggings opaques ou épais peut éviter de trop dévoiler la chair. Le look ne convient pas à toutes les femmes. En plein hiver, s’il ne fait pas trop froid, j’apprécie, sinon je rechigne ; mais chacune son style.

Le port du short cycliste sous la jupe est une façon de ne plus se poser la question de la couleur de la culotte. S’il est fin, il est portable toute la journée. S’il est épais, genre sportif, je doute du confort tout au long de la journée. J’ai même récemment entendu une conversation entre deux femmes, la soixantaine, qui étaient consternées par cette pratique, qui leur rappelle largement les sous-vêtements de leurs grand-mères… Là on touche à l’évolution de l’image de la femme dans notre société et c’est un autre débat.

comment j'installe mon poupoupidou Sinon il y a deux esprits nantais, une femme et son homme, qui ont inventé une solution simple et efficace : le Poupoupidou. Oui, vous avez bien lu : le Poupoupidou, celui de Marilyn, indissociable de l’image de la jupe qui s’envole. Cette fois, la star est une pince à linge en bois, tout bêtement, enrobée d’une jolie robe de silicone noire (en forme de buste de femme, il faut le dire). « Une pince à linge ?? ». Parfaitement : vous pincez le pan avant de votre jupe, vous basculez la pince jusque sous la selle du vélo et ses deux petits aimants font le reste. Il n’y a plus qu’à pédaler.

Oui, faire du vélo, cela signifie parfois renoncer à sa jupe droite, sa minijupe, ou sa longue jupe babacool. Ou alors, il suffit de bricoler un peu, ou de vous poupoupidouiser pour pouvoir faire du vélo en jupe sans montrer vos dessous.

Maintenant, faites-moi confiance ! Je reste vigilante, et si jamais je trouve une jupe qui permet de faire du vélo simplement tout en restant élégante, je vous promet de faire passer l’info. Pour l’instant j’ai trouvé un jean, des vestes, des trenchs, des pulls et sous-vêtements qui respirent. C’est déjà pas mal.

Alors restez connectées !

Related posts

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top